• Paris, la ville étudiante la plus prestigieuse et la plus chère

    Paris reste la destination de prédilection des étudiants recherchant des filières de prestige. Paris est en effet la ville où sont formées les élites du pays, et elle attire quelque 325 000 étudiants. Mais ce ne sont pas les universités, IUT et STS qui sont les plus fréquentées (ils ne représentent que 52 % contre 59.6 % pour la moyenne nationale et l’un des taux les plus bas de France), mais les grandes écoles de commerce et de gestion, d’art, l’École Normale Supérieure, les prépas…

    Mais cette offre de formation de très haut niveau dont profitent seulement 13.7 % des effectifs français de l’enseignement supérieur coûte cher ! Entre la province et la capitale, annuellement, le budget de l’étudiant est de 3 600 euros supérieur. Parmi les postes de dépenses qui expliquent cet écart, on retrouve les frais de scolarité, l’alimentation, le transport et surtout, le loyer, qui pèse à lui seul 2 900 euros de plus que la moyenne.

    Pour des raisons budgétaires donc, et face au déséquilibre entre l’offre et la demande de logements universitaires, la moitié des 220.000 jeunes qui vivent à Paris même restent chez leurs parents, quand les autres doivent recourir à la colocation ou se battre pour décrocher une place dans les locations privées ou les résidences « spéciales » des écoles ou du CIUP, attribués sur un critère d’excellence scolaire.

    Pour minimiser leurs charges, les jeunes Parisiens choisissent majoritairement les arrondissements excentrés du 18e, 19e et 20e, ainsi que ceux proches des principaux pôles universitaires (13e, 14e, 15e), sachant que les deux secteurs rassemblant le plus d’étudiants sont le Paris Latin (le 5e et le 6e concentrent à eux deux un peu plus de 155 000 étudiants) devant le 13e, le 10e et le 16e.

    Paris représente aussi le rêve pour les étrangers, qui la placent en première position lors de leur choix d’expatriation pour les études. Du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) à la Chine, au Brésil, aux États-Unis ou à la Russie en passant par l’Italie, l’Allemagne, la Roumanie . . . , la ville des Lumières attire environ 36 406 internationaux, qui représentent un cinquième de sa population estudiantine totale.

    Rien que dans la Cité internationale universitaire de Paris, ce sont plus de 130 nationalités qui se côtoient. La municipalité déploie de gros efforts pour renforcer le rayonnement de la ville et le logement en fait parti, avec 20 % du parc du Crous qui leur est dédié sans compter 4 400 lits à la CIUP.

    Liens utiles pour rendre visite sur la capitale avant de faire votre choix :
    http://www.ouigo.com/fr/destinations-et-gares
    http://www.ouigo.com/fr/fiches-pratiques/marne-la-vallee-chessy-tgv

    Comprendre son crédit immobilier : les différents taux d’intérêt

    Vous souhaitez souscrire un crédit immobilier mais vous avez du mal à vous y retrouver parmi les différents taux d’intérêt évoqués ? Découvrez à quoi correspond chaque taux d’intérêt.
    Tout d’abord vous pourrez souscrire un crédit immobilier avec un taux fixe ou un taux variable. Un crédit à taux fixe est un crédit pour lequel le taux d’intérêt est fixé dès le départ. Ce taux reste le même pendant toute la durée du crédit. Vous savez donc combien vous allez rembourser chaque mois et vous ne risquez pas d’être impacté par les variations des taux d’intérêt. Ce type de taux est particulièrement intéressant lorsque les taux d’intérêt sont relativement bas au moment de la souscription du crédit immobilier. Par contre si par la suite les taux d’intérêt baissent, vous ne pourrez pas en bénéficier. Un crédit immobilier à taux variable est crédit pour lequel le taux d’intérêt est révisé chaque année selon un indice de référence. Le taux de votre crédit peut donc varier à la hausse comme à la baisse et vous ne savez pas à combien vont s’élever vos mensualités d’une année à l’autre. Ce type de taux est assez risqué, les banques fixent donc généralement un taux plancher au-delà duquel le taux d’intérêt de votre crédit ne peut pas augmenter.
    Les offres de crédit immobilier mentionnent un taux annuel effectif global (TAEG). Ce taux vous permet de connaitre le coût de votre crédit et sert de base pour comparer différentes offres. Il englobe le taux d’intérêt du crédit mais aussi les frais de dossier, de garantie, d’assurance, etc. Le TAEG est calculé sur une base annuelle. De cette façon vous pouvez comparer des crédits qui auraient des échéances différentes. Ce taux est plus facile à obtenir pour un crédit à taux fixe que pour un crédit à taux variable. En cas de taux variable les banques calculent généralement le TAEG sur la base de la 1ère période du crédit. Il faut également savoir que le taux d’intérêt proposé par la banque est défini selon un plafond qu’elle ne peut pas dépasser, le taux d’usure. Ce taux est défini trimestriellement par la Banque de France. Le taux d’usure d’un crédit immobilier n’est pas le même selon si vous optez pour un taux d’intérêt fixe ou variable. Pour en savoir plus avant d’emprunter, n’hésitez pas à vous rapprocher des banques. Vous pourrez par exemple obtenir des informations depuis le site internet de la Banque Populaire http://www.banquepopulaire.fr/Catalogue/Besoins/Pages/particuliers-emprunter.aspx. Sachez que cette banque offre aussi des services d’assurance habitation : http://www.banquepopulaire.fr/Catalogue/Gammes/Pages/particuliers-assurance-habitation.aspx.

    Aménager sa salle de bain : les petites astuces

    Disposer d’une jolie salle de bain est primordial dans l’aménagement d’une construction. Tout dépendra donc du choix des matériaux, mobiliers et appareils pour rendre cet endroit de la maison unique en son genre.
    Il faut déjà, en premier lieu, changer la couleur des murs, privilégier les couleurs vives afin de rendre la pièce plus gaie et agréable. L’utilisation des couleurs sombres comme le noir donne l’impression de retrécir la pièce en question. Ainsi, les couleurs claires sont recommandées. Sur une vue d’ensemble, la salle de bain doit être une pièce bien coloriée et bien harmonisée.

    Ensuite, il faut bien choisir les meubles de la salle de bain. Le mieux serait d’opter pour des meubles qui ne sont pas trop encombrants et aux couleurs qui s’associeront facilement à celles des murs. On peut se procurer des meubles préfabriqués en bois ordinaire (teck ou contreplaqué) très légers et très décoratifs, à l’instar de meuble de salle de bain miliboo, mais aussi sous forme de pack facile à monter et à prix très compétitifs. On a largement le choix pour les meubles, fiables, très tendance qu’on peut très bien acheter même sur Internet.

    D’autre part, il ne faut pas non plus négliger le carrelage qui doit être en harmonie avec ces meubles de style contemporain ou design.
    Du côté des sanitaires, on peut faire simple en les rénovant ou carrément les changer. Le choix des petits équipements et accessoires (robinets, colonnes de douche . . . ) est décisif puisque ces derniers sont à la fois indispensables et très décoratifs dans une salle de bain. Il en existe de toutes sortes, de toutes les formes, mais il faut prendre ceux convenant le mieux en tenant compte de la couleur des murs, de celle des meubles et aussi de leurs formes afin d’éviter l’effet de contraste.
    La vue d’ensemble doit être agréable, trop de couleurs différentes peuvent donner une impression d’encombrement. Il serait donc préférable d’éviter de recourir à des couleurs contrastées entre les murs, le carrelage et les meubles présents dans la salle de bain. Pas de sophistication non plus, rien ne vaut la simplicité qui confère à la modernité et au design d’une pièce. Ces quelques conseils permettront déjà d’un aperçu de ce que pourrait être une salle de bain hautement design.

    Quelques conseils pour un service client efficace

    Dans le contexte de forte concurrence qui régit tous les marchés, toutes les entreprises doivent disposer d’un service client efficace, qui contribue à lui apporter la valeur ajoutée commerciale qui fera toute la différence.

    Afin que ce service remplisse ses objectifs, aussi bien pour les clients que pour l’entreprise, celle-ci doit mettre en œuvre une stratégie adaptée qui prend en considération tous les points-clés : le champ d’intervention, les outils.

    En premier lieu, vous devez définir la mission que devront remplir les membres de ce futur service client. En effet, vos clients peuvent avoir différentes sortes de requêtes ou de problèmes : techniques, commerciaux, financiers, etc. Or, multiplier les interlocuteurs a souvent pour conséquence le transfert des appelants d’un poste à un autre, créant des frustrations et un impact négatif sur votre image.

    Dans ce cas, l’option de centraliser les appels est recommandée, à condition que les conseillers de clientèle assignés à la tâche disposent des moyens nécessaires pour jouer pleinement leur rôle. Après la détermination de leurs domaines d’intervention, ils doivent avoir accès aux informations et aux applications nécessaires : catalogue des produits pour faire de la prévente, planning des commerciaux pour prendre des rendez-vous, tableau de suivi des commandes pour renseigner les clients quant à la situation de leurs marchandises ou expliquer des retards de livraison, le cas échéant, la grille des gestes commerciaux autorisés avec leurs conditions d’application.

    L’efficacité des conseillers doit être optimisée par une structure informatique appropriée qui leur permet d’avoir les données et outils dont ils ont besoin en permanence à portée de main. C’est généralement le rôle de la solution CRM, qui évite en plus aux conseillers de devoir transmettre les informations reçues manuellement, au risque d’en perdre, sans compter la surcharge de travail.

    Une formation régulière est également indispensable, tant en ce qui concerne l’aspect technique que le comportement, ces deux éléments influant considérablement sur la qualité de la relation avec les clients.

    Périodiquement, en s’appuyant sur des exemples concrets tirés d’enregistrements d’appels reçus, chaque manager fait le point avec son équipe afin de revenir sur les questions non résolues, améliorer la prise en charge des appels, etc.

    En résumé, la mise en place d’un service clientèle représente un investissement important pour l’entreprise, exigeant des ressources humaines, matérielles et financières, mais les retombées en termes de satisfaction et de fidélisation des clients sont incommensurables, et indispensables.

    À la recherche d’un logiciel performant pour optimiser la gestion de vos appels entrants ? voir le site internet.

    Protéger son bébé du froid

    Dès que le froid arrive, le bébé risque de souffrir des petits maux comme le rhume, la toux, la fièvre, etc. Nos conseils pour y faire face.
    Vêtements : on mise sur les superpositions
    Lorsque la température baisse, n’hésitez pas à adopter le système de mille-feuille en lui mettant plusieurs couches de vêtements : body, sous-pull, pull, etc. De cette manière, vous pouvez facilement lui en remettre ou enlever lorsque c’est nécessaire. De plus, la superposition améliore l’isolation contre le froid. Attention tout de même à l’effet sauna. Retirez son parka lorsque vous vous trouvez dans la maison ou en voiture pendant un certain temps. Trouvez des vêtements pour votre enfant sur le site officiel d’Okaidi
    Attention aux bactéries
    Les premières fraîcheurs sont souvent accompagnées d’une épidémie de rhume et de grippe. Pour protéger votre enfant de potentiels virus, lavez-vous les mains fréquemment avec un savon ou un sérum hydro alcoolique surtout à chaque fois que vous avez emprunté les transports publics. Si une personne de votre entourage est malade, limitez les contacts entre elle et votre bébé.
    Que faire en cas de rhume ?
    Nez qui coule, éternuements et toux sont les principaux signes d’un début de rhume. Si votre bébé présente ces symptômes, c’est qu’il a probablement le rhume. Ne vous inquiétez pas, ces petites maladies permettent à votre bébé de construire son système immunitaire. Cependant, pour éviter que la situation se dégrade, nettoyez régulièrement ses narines avec un sérum physiologique et utilisez une mouche bébé pour dégager ses voies respiratoires. Si l’enfant développe d’autres symptômes (fièvre, vomissements, pleurs, diarrhées, etc.), consultez un pédiatre.
    Nos conseils
    Si le rhume de votre enfant est accompagné d’une infection, vous devez surveiller régulièrement sa température régulièrement. Pour cela, préférez la prise rectale, car elle vous informe avec précision la température interne de son corps. Utilisez un thermomètre digital doté d’un embout en plastique soupe pour ne pas blesser votre enfant. Sinon, utilisez un thermomètre à infrarouge qui est très pratique à l’utilisation. Avec ce type de thermomètre en effet, il n’est pas nécessaire de déshabiller l’enfant pour connaitre sa température. Il suffit de le pointer sur son front et le tour est joué.
    Voici un site à visiter pour l’achat une chaussure bebe ou autres articles pour votre enfant : http://www.okaidi.fr/chaussures-bebe-enfant.

    Sources : http://www.doctissimo.fr/html/grossesse/bebe/soins-quotidiens/articles/10198-proteger-bebe-froid.htm

    http://www.materneo.com/etre-bebe/voyager-avec-bebe/proteger-votre-bebe-du-froid/proteger-bebe-froid.html

    Quelques astuces pour garder la maison propre

    Garder l’intérieur de sa maison propre peut être un véritable challenge si on dispose très peu de temps pour faire le ménage. Pour vous faciliter la vie, voici quelques conseils

    Adopter un réflexe de rangement
    Il s’agit de se ramasser au fur et à mesure, sans attendre que le désordre règne dans la maison. Alors, une garder une maison propre tout le temps, on ne laisse plus trainer les assiettes et les verres sales sur la table du salon. On ne fait pas trainer les vêtements sales par terre et on prend l’habitude de ramasser les jouets d’enfant qui trainent çà et là.
    Éviter de marcher avec ses chaussures dans la maison
    On n’y pense pas toujours, mais nos souliers transportent toutes sortes de saleté de l’extérieur : sable, poussières, boues, etc. Une des meilleures astuces pour garder sa maison propre consiste à laisser ses chaussures à l’entrée de la maison pour enfiler une paire de pantoufles ou sandales que vous utiliserez exclusivement à l’intérieur. Cliquez ici  au sujet des chambres d’enfants : http://lemag.moncornerdeco.com/article/les-reflexes-a-adopter-pour-le-rangement-de-la-chambre-d-enfant_a815/1

    Planifier ses routines de ménage quotidien
    Des petits gestes réalisés au quotidien peuvent contribuer largement à garder votre intérieur propre tout au long de la semaine. Par exemple, vous pouvez remplir le lave-vaisselle tous les soirs pour le vider le matin avant de sortir ou faire l’inverse. Vous pouvez faire pareil avec votre linge sale tous les deux ou trois jours. En faisant cela souvent, ces petits gestes deviendront rapidement une habitude et se feront automatiquement. Les Femmes débordées plussoient : http://www.femmesdebordees.fr/2.aspx?sr=307

    Programmer un jour de ménage par semaine
    Tout le monde n’a pas forcément le temps de faire le ménage tous les jours. Il est de ce fait plus que nécessaire de réserver une journée par semaine pour s’y mettre. C’est alors le moment de ranger, dépoussiérer, laver le sol, passer l’aspirateur, nettoyer la cuisine et la salle de bain.

    Prévoir un grand ménage tous les mois
    Outre le ménage que vous faites hebdomadairement, il est également conseillé de prévoir un jour par mois pour faire le grand ménage. Ceci consiste à ajouter à vos routines hebdomadaires un grand nettoyage de tous les endroits souvent négligés.

    Investir dans un aspirateur-robot
    Parmi les tâches ménagères, passer l’aspirateur est l’un des plus fatigants. Si vous rêvez de retrouver une maison propre après une journée au boulot, pensez à investir dans un aspirateur robot. Il s’agit d’un appareil récent bénéficiant de dernières technologies qui le rend plus efficace que les modèles classiques. Le plus grand avantage d’un aspirateur robot est le fait que vous n’avez pas besoin de passer l’aspirateur vous-même. L’aspirateur autonome se charge de passer sous le lit, sous l’armoire, sous les fauteuils et les endroits difficiles d’accès pour aspirer toute la poussière, les poils, les cheveux et autres saletés. Selon les modèles, les aspirateurs robots sont dotés de bornes et capteurs leur permettant d’éviter les obstacles qui se trouvent sur leur chemin. Avant de partir au travail, il suffit de programmer votre aspirateur intelligent pour qu’il assure le ménage quotidien et vous retrouverez une maison propre à votre retour. Pour votre information, voici un site spécialisé dans la vente d’aspirateurs robots : http://kobold.vorwerk.fr/. Cliquez ici pour découvrir les modèles les plus puissants : http://kobold.vorwerk.fr/fr/nos-produits/.

    Jeter les choses inutiles
    Il n’est pas évident de garder une maison encombrée propre. Si vous constatez que trop de choses inutiles s’accumulent chez vous, faites le tri et débarrassez-vous de tout ce dont vous n’aurez plus besoin pour garder votre maison propre et rangée.

    Faire participer tout le monde dans les travaux ménagers
    Si vous vivez à plusieurs dans la maison, vous aurez besoin d’impliquer chaque occupant. Si chaque personne, même les enfants, fait leur part pour ne rien laisser trainer dans la maison, vous n’aurez aucun mal à garder celle-ci propre.

    Le SEPA, le nouveau système qui remplace le RIB

    Tous ceux qui possèdent un compte courant en banque et qui émettent et reçoivent de l’argent sont tenus d’intégrer le système SEPA. Toutes les sociétés, qu’elles effectuent leurs opérations de paiement en France ou à l’étranger, en sont également concernées. Et cela ne dépend ni de la nature de leurs activités ni de l’envergure de l’entreprise.
    Depuis le 1er février 2014, la France ainsi que 26 autres pays de l’Union Européenne adoptent le projet SEPA ou Espace Unique de Paiements en Euros. En définition, il s’agit d’un espace qui a pour but d’utiliser un moyen unique d’effectuer des prélèvements et des virements exclusivement en Euros. Le système est destiné à remplacer le Relevé d’identité bancaire ou RIB par le BIC et par l’IBAN.
    Mais que gagnent donc les particuliers et les professionnels à s’engager dans ce changement ? Le premier avantage concerne la gestion de la comptabilité. Avec ce nouveau système, elle est beaucoup plus lisible, notamment pour l’émetteur du virement qui pourra regarder jusque dans les détails de l’opération. Chaque opération, quelle que soit sa nature, aura également son propre code. En second lieu, la trésorerie trouve aussi son compte avec le projet SEPA France dans la mesure où la date de réception de l’argent ne dépassera pas les 24 heures.
    La Mise en place de la SEPA a entrainé de nombreux changements. Ainsi, le champ d’action d’un titulaire de compte ne se limite plus au territoire national, mais s’étendra sur le continent européen. A l’endroit des entreprises, ce nouveau système apporte des innovations considérables. En effet, pour effectuer des virements SEPA, il faut un outil informatique compatible. Les libellés et les codes natures seront plus faciles à déchiffrer. Le site hsbc.fr peut fournir des informations complémentaires à ce sujet.
    Quoi qu’il en soit, pour effectuer une opération de virement, l’émetteur doit avoir en sa disposition les coordonnées BIC et IBAN du récepteur. Comme dans une opération nationale, le délai d’exécution est d’une journée pour les opérations entre pays membres de l’UE ainsi que l’Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse et Monaco. Un avantage de plus . . .

    ©http://wir.skyrock.net

    Finalement, passer au SEPA signifie, entre autres, identifier les services de l’entreprise et prendre contact avec l’expert-comptable pour qu’il puisse vérifier la comptabilité de l’entreprise. Cela signifie également enregistrer les coordonnées bancaires de tous les titulaires de compte. On utilise pour cela les BIC+IBAN qui serviront désormais d’identifiants bancaires. Enfin, avec le banquier, vous pouvez vérifier les formats des échanges informatiques.

    Choisir la puissance d’aspiration de l’aspirateur

    Lors de l’achat d’un aspirateur, il est utile de savoir décrypter les différentes données mentionnées sur les fiches techniques, notamment la puissance, qui est l’un des éléments déterminants de son efficacité.

    La puissance est la caractéristique essentielle. Attention, ce n’est pas l’intensité du courant électrique émis par le moteur, et qui est pourtant la donnée que les fabricants affichent le plus souvent. Celle-ci n’est en effet qu’un indicateur de consommation électrique. La vraie puissance de l’aspirateur est la « puissance utile ». Voici nos conseils pour bien la choisir.

    Exprimée en Watt, elle s’obtient en établissant le rapport entre la dépression et le débit d’air. La première, exprimée en kPa, détermine la force qu’utilise l’appareil pour décoller la poussière et les saletés ; la puissance de l’aspirateur et sa rapidité est directement proportionnelle à la dépression. Plus d’infos ici : http://aspirateur.comprendrechoisir.com/comprendre/puissance-aspirateur

    Le second, qui s’exprime en dm3/s, est le volume d’air qui circule dans l’aspirateur chaque seconde et permet le transport des poussières jusqu’au réservoir à détritus. Il doit atteindre au minimum 36 dm3/s. Conseils ici >> http://homme-de-menage.fr/

    Pour sélectionner la puissance d’aspiration adaptée, vous devez d’abord savoir à quel type de sol, lisse ou dur, vous le destinez, ainsi que la fréquence d’utilisation, ponctuelle ou régulière. Un usage peu fréquent requiert un modèle d’une puissance d’aspiration de 1 800 watts au moins, et pour une utilisation intensive, vous pouvez opter pour un appareil avec une puissance allant jusqu’à 2 400 watts au maximum.

    Mais la puissance ne fait pas tout, car même un aspirateur très puissant ne signifie pas toujours qualité, car le débit d’air très élevé n’implique pas obligatoirement un ramassage optimal. L’essentiel est de garder en permanence une proportion raisonnable entre la dépression et le débit d’air. Ainsi, si la puissance utile est trop importante, elle peut faire coller la tête de l’appareil au sol et vous rendre la corvée du nettoyage plus difficile, voire épuisante.

    Le meilleur aspirateur doit avoir une bonne puissance utile, qui est le résultat de la combinaison entre dépression et débit d’air. Idéalement, il doit être de 40 kPA / 40 dm3/s.

    Enfin, vérifiez l’embout, qui influe également sur le pouvoir d’aspiration de l’aspirateur. Sa forme (rectangulaire, ou triangulaire) importe peu, mais ses poils doivent être parfaitement répartis sur les quatre côtés, et ses rainures, pas trop larges. Enfin, l’articulation entre la brosse et le tuyau doit être de qualité pour empêcher la perte d’aspiration.

    Si vous cherchez un aspirateur à main, pour choisir le meilleur modèle, cliquez sur ce lien : http://shop.vorwerk.fr/aspi-main.html

    Pourquoi devenir dépositaire de colis pour les commerçants ?

    ©http://infographies.packlink.fr/comment-envoyer-un-colis/img/info.png

    L’explosion du commerce électronique en plus de la vente par correspondance traditionnelle a un impact direct sur le secteur de la livraison.

    Tout d’abord, vous devrez choisir quelle entreprise fera votre livraison, afin de recevoir votre colis en très bon état. Pour cela, nous vous conseillons de rendre visite sur les différents sites de transporteurs ou encore un site qui référence tous les livreurs et réalise une comparaison de prix en ligne selon les caractéristiques de votre produit à envoyer (voir le site web).

    Ensuite, parlons du point relai, les acheteurs avaient l’habitude, soit de récupérer leur commande dans un des points de vente de l’enseigne, soit de se faire livrer à domicile ou sur leur lieu de travail. Mais les géants de la vente à distance ont bien compris le besoin des consommateurs d’avoir le plus d’alternatives possible afin de pouvoir choisir le mode de livraison en fonction de l’urgence, de la praticité et du tarif. En effet, les frais de port peuvent être élevés pour un envoi postal.

    C’est pourquoi il existe également les points relais où ils proposent aux clients d’enlever leurs colis. Se comptant par milliers en fonction des réseaux, ces points de vente sont répartis dans toutes les villes afin d’offrir un service de proximité aux habitants. Et le recrutement de nouveaux points relais sont toujours d’actualité, les grands noms du secteur comme Mondial Relay ou Kiala cherchant constamment à resserrer leur maillage du territoire français. Devenez point relai en regardant les modalités ici.

    Comment savoir si votre boutique peut intéresser les réseaux pour réceptionner et distribuer leurs colis ? Sa localisation est le premier point clé. Idéalement, elle doit se situer dans le centre-ville ou dans une zone très passante proche des transports en commun, ceci afin d’éviter de longs déplacements aux clients. L’accès doit également être facile, aussi bien à pied qu’en voiture.

    Autres critères de sélection essentiels, la surface et la disposition du point de vente. Il est en effet indispensable que les colis soient conservés en sécurité dans un espace dédié (une réserve à l’arrière), si possible hors d’atteinte d’éventuelles personnes malintentionnées qui passent dans la boutique ; en outre, la possibilité de les organiser sur des étagères par exemple facilite leur distribution et réduit le temps d’attente des clients.

    Car il faut savoir que le traitement d’un colis nécessite en moyenne quatre minutes, et l’activité peut donc se révéler chronophage. D’ailleurs, pour garantir la qualité de service offerte aux clients venus retirer leurs colis, la présence d’un ou deux employés est recommandée, car il faut pouvoir gérer ce trafic supplémentaire. Enfin, afin de répondre aux contraintes de disponibilité des clients, les horaires d’ouvertures sont obligatoirement plus larges que ceux des centres de distribution classiques, après les heures de bureau, entre midi et deux, et les samedis, au moins la matinée.

    Quel est l’intérêt pour les commerces de quartier ? Le gain n’est pas financier, car la rémunération des dépositaires de colis est faible, 0,30 et 0,45 euro par colis pour la plupart des réseaux, jusqu’à 0,50 euro pour quelques-uns, parfois un peu plus pour les colis encombrants comme les meubles en kit ou les gros appareils électroménagers. Même à raison d’une cinquantaine de colis distribués par jour dans les zones urbaines, le complément de revenus reste modeste.

    Le véritable intérêt réside dans le flux de clients supplémentaires habitant ou travaillant dans le quartier qui ne viennent pas dans le magasin habituellement et qu’il faut attirer et fidéliser. C’est une manne immense à exploiter pour doper son chiffre d’affaires, car une bonne partie des personnes qui passent retirer leurs colis en profitent pour acheter des produits d’usage courant et peu chers. Les commerçants doivent en tenir compte pour arranger l’agencement de leur boutique et les articles à mettre en avant vers la clientèle majoritairement féminine de la vente par correspondance.

    En cas de sélection par l’un des réseaux, le dépositaire de colis bénéficie d’une courte formation et éventuellement, se voit doter gratuitement des outils nécessaires à la gestion informatisée des colis : PDA, douchettes pour le scanning.

    Autres articles :

    Comment choisir la couleur pour les ampoules ?

    Plusieurs couleurs sont disponibles pour la décoration de votre salon, votre chambre ou votre salle de bain. Mais ce que vous ne savez encore pas, c’est que même les ampoules peuvent être colorées selon vos envies grâce au silicolight que vous pouvez trouvez sur http://www.luminaire.fr.

    Le silicolight pour obtenir de l’ambiance

    Avant de faire connaissance avec la signification de chaque couleur, il importe également de savoir ce que c’est qu’un silicolight . En fait, il s’agit d’une cache ampoule de petite taille réalisée avec de la silicone translucide et souple. Appelé également filtre de couleur et utilisé la plupart du temps sur des ampoules à basse consommation fluorescentes ou LED, il permet de créer une ambiance adaptée à chaque moment de la journée. Vous pouvez vous en servir pour un plafonnier.
    Pour ce qui est du choix de la couleur, prenons en premier lieu la couleur de la terre, le marron par excellence. C’est aussi celle de la douceur et de l’assurance. En fait, par rapport aux autres couleurs, on peut dire qu’elle est neutre, car elle n’est ni triste ni joyeuse. Avec le marron, vous avez l’impression d’être protégé. Même si vous en faites un usage excessif, ce ton n’est pas fatigant, il rappelle le chocolat. Evitez toutefois de l’utiliser seul.
    Joie, gaieté, fête et soleil, tous ces termes sont en mesure de traduire le jaune. En fait c’est la couleur de la vie sur terre ainsi que celle du mouvement. A l’époque, le jaune était la couleur de l’Empereur de Chine. C’est pour cela qu’on lui attribue la puissance et le pouvoir. Cependant, comme toute chose, le jaune présente un côté négatif. En fait, cette couleur serait associée à l’adultère et au mensonge. Pour cela donc, une personne qui apprécie cette couleur serait-elle considérée comme un traître ? Il est difficile d’apporter la réponse sans informations additionnelles.

    ©http://www.energy-led.com/

    Les contrastes du rouge
    Le rouge est une couleur très fascinante et ambigüe à la fois. Avec ce ton, on peut attribuer un ensemble paradoxal comme l’amour et la colère, la sensualité et la sexualité, le courage et le danger, ou encore l’ardeur et l’interdiction. Si son côté positif est associé à la chaleur, l’énergie et l’assurance, le négatif est plutôt synonyme de sang, d’enfer ou de luxure. D’un côté comme de l’autre, la couleur rouge remue la passion d’une personne. Pour votre déco, vous pouvez le marier avec le blanc et le noir.
    Avant de choisir une couleur, pensez d’abord à l’ambiance que vous voulez mettre, sans oublier l’information qui l’accompagne.

    Sources: