• Quelle lingerie quand on est enceinte ?

    La grossesse étant synonyme de changement de morphologie, le choix de sa lingerie suscite naturellement plusieurs interrogations. Dès les premières semaines de la grossesse en effet, la poitrine prend du volume. Il est donc indispensable de choisir un nouveau soutien-gorge au plus tôt possible pour assurer un bon maintien.

    ©mumtobeparty.com/

    Confort et maintien comme mots d’ordre
    Des marques de lingerie proposent des modèles spécifiques pour les futures mamans. Les soutiens-gorge de grossesse ont l’avantage d’être évolutifs notamment au niveau de bandeau et du bonnet pour offrir confort et maintien. Il faut savoir en effet que dès les premières semaines de grossesse, la poitrine change de volume, augmentant 1 à 2 profondeurs de bonnet et 1 à 2 tailles du buste. Le développement de la poitrine peut être douloureux pour la plupart des femmes enceintes. Donc pour un confort optimal, il est important qu’elle soit bien maintenue. Pour cela, il est conseillé de porter un soutien-gorge à la bonne taille et préférer des modèles avec plusieurs agrafes dans le dos qui sont plus faciles à ajuster.

    Bon à savoir : la boutique en ligne Okaidi propose un grand choix de vêtements et accessoires pour femmes enceintes. Pour en savoir plus, cliquez sur ces liens :

    http://www.okaidi.fr/la-ligne-maternite-obmum

    http://www.magicmaman.com/,quelle-lingerie-choisir-pendant-la-grossesse,3126,1885188.asp

    http://www.mumtobeparty.com/jeune-maman/la-lingerie-de-grossesse-et-d-allaitement
     

    Epargne : quels sont les livrets les plus intéressants ?

    © http://www.contrepoints.org/

    En France on distingue différents types de livrets d’épargne. Parmi les livrets les plus intéressants on retrouve les livrets d’épargne réglementés qui sont défiscalisés : livret A, livret d’épargne populaire (LEP) ou encore livret de développement durable (LDD).
    Le livret A est un livret d’épargne règlementé qui est proposé dans toutes les banques depuis 2009. Ses conditions de fonctionnement et de rémunération sont définies par l’Etat. Le plafond des dépôts est de 22 950 € pour les particuliers et de 76 500 € pour les associations. Son taux de rémunération annuel est de 1,25% depuis le 1er aout 2013. Les intérêts sont calculés par quinzaine avec une capitalisation annuelle au 31 décembre. Lorsque le livret A atteint le plafond les intérêts continuent à être appliqués seulement plus aucun dépôt n’est autorisé. Il s’agit d’un produit d’épargne totalement défiscalisé puisque ses revenus ne sont ni soumis à l’impôt ni aux prélèvements sociaux.

    Le livret d’épargne populaire (LEP) est un produit d’épargne intéressant pour les foyers aux revenus modestes. Les fonds placés sont totalement disponibles et sont rémunérés à un taux plus élevé que le livret A. Ce taux est actuellement de 1,75%. Les intérêts sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Par contre un LEP est plafonné à 7 700 €. Le seul inconvénient de ce livret est qu’il n’est pas accessible à tous. En effet seules les personnes fiscalement domiciliées en France dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas un certain plafond y ont droit. Par exemple, pour un couple avec deux enfants, le revenu fiscal de référence de 2012 ne doit pas dépasser 39 582 €. Lorsque vous souhaitez ouvrir un livret d’épargne populaire vous devez donc fournir votre avis d’imposition.

    Le livret de développement durable est un produit d’épargne réglementé qui a de nombreux points communs avec le livret A. Les fonds placés sont disponibles à tout moment et sont rémunérés à un taux de 1,25%. Les intérêts produits ne sont ni soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. Ce livret d’épargne est plafonné à 12 000 €. Pour ouvrir un LDD auprès d’une banque, les seules conditions sont d’être un contribuable fiscalement domicilié en France et de ne pas déjà détenir un LDD dans un autre établissement bancaire. Si vous souhaitez ouvrir un livret développement durable, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de votre banque et allez lire l’article le concernant, comme par exemple sur www.banquepopulaire.fr ou encore http://www.francetransactions.com/epargne/Quel-livret-epargne-choisir.html

    Que faut-il emmener à un goûter de fin d’année ?

    Comme chaque Nouvel An, vous allez vous retrouver avec les autres membres de votre association. Il est d’usage en ce moment d’apporter un petit goûter à partager avec ses amis. Nos suggestions pour vous inspirer.

    © champsfutsal.com

    Recettes salées faciles

    Un cake salé est toujours une valeur sûre lorsqu’il s’agit de se trouver entre amis. Ce goûter de fin d’année offre l’occasion pour vous de tester une recette très facile à mettre en œuvre pour épater vos amis et proches. Vous pouvez par exemple préparer un cake au thon ou aux jambons. Sinon, vous pouvez aussi essayer une salade de fusilli méditerranéen ou pourquoi pas un taboulé. Toutes ces recettes ne demandent pas plus d’une heure de préparation et sont parfaitement accessibles même aux cuisinières de dimanche. Visitez le site : http://www.cuisineaz.com/recettes/recherche_v2.aspx?recherche=recette-facile-salee

    Recettes sucrées

    Cookies, madeleines, brownies, sablés, cakes… le choix est infini. La recette de sablé est par exemple d’une facilité infantile, car il suffit de mélanger dans un grand bol tous les ingrédients et pétrir. Ensuite, il n’y a plus qu’à former des petites boules et enfournez pendant 15 minutes. Retrouvez différentes recettes sur le site : http://www.abc-recette.fr/-Recettes-Sucrees-.html. Autre idée pratique, c’est d’emmener une ou quelques boîtes de tea time biscuits. Il s’agit d’un assortiment de spécialités Delacre. Pour plus d’information, visitez cette page : http://www.delacre.fr/biscuits/assortiments/tea-time-250g.

    Zoom sur les SCPI

    © : leblogpatrimoine.com

    Bien comprendre les SCPI.
    Vous recherchez un investissement rentable ? Les SCPI offrent bien des opportunités à tous ceux qui veulent exploiter leurs biens immobiliers. Toutefois, avant de vous lancer dans cet investissement, ces informations vous permettront d’en savoir plus sur les SCPI.
    Les SCPI : c’est quoi ?
    C’est une société civile de placements immobiliers. C’est un placement immobilier collectif. Elle a pour mission de collecter des fonds. Ces derniers seront ensuite alloués pour l’acquisition d’un bien immobilier. Une fois acquis, les immeubles seront ensuite mis en location, que cela soit pour usage commercial ou encore pour habitation. Les SCPI assurent également la gestion de ces biens immobiliers. L’acquisition des SCPI peut être faite suivant deux manières. Premièrement, on peut les avoir dès notre adhésion à une plateforme. Dans ce cas, elles s’acquièrent sous forme de commissions. Deuxièmement, on peut également l’avoir lors d’un marché secondaire en cas des parts déjà existantes. À titre d’information, 7 % à 12 % du montant souscrit vous seront enlevés au moment de votre adhésion. Ces pourcentages équivalent aux frais d’inscription. Pour vous inscrire, il vous suffit de vous rendre auprès de la société de la gestion des SCPI. Les inscriptions peuvent également se faire auprès des banques et conseils en gestion de patrimoine. Toutefois, il faut que ce dernier soit un partenaire d’une société de gestion des SCPI.
    Les avantages des SCPI
    Les SCPI offrent un certain nombre de profits aux membres. En investissant aux SCPI, les particuliers auront la possibilité d’avoir un large portefeuille d’actifs. Ce qui constitue déjà un atout important en sa faveur par rapport à un placement individuel. En outre, les risques locatifs sont moins importants avec les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Ceci, du fait que les portefeuilles d’actifs sont diversifiés. Mais encore, votre placement dans les SCPI est géré par un professionnel. Aussi, vous n’avez aucun souci à vous faire concernant toutes les démarches. La possibilité d’investir même avec un petit capital est également un des avantages des SCPI. En effet, le placement est reparti entre tous les actionnaires. Ceci va vous permettre de payer moins lorsque vous vous inscrivez dans des SCPI. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier offrent également la possibilité à un membre de toucher des revenus réguliers. Ceux-ci s’attribuent toujours sous forme de dividendes. D’après le calcul, les SCPI ont un taux de rentabilité qui oscille entre 4 à 6 % par an.
    Bon à savoir
    Il existe deux types de SCPI. Premièrement, il y a ceux à capital fixe, qui sont les plus prisés. En souscrivant à des SCPI de ce genre, l’actionnaire doit trouver lui-même des acheteurs sur un marché secondaire. Deuxièmement, il y a les Sociétés Civiles de Placement Immobilier à capital variable. Que vous optiez pour des SCPI à capital fixe ou variable, ces types de placement immobilier vous offre un certain nombre d’avantages. Toutefois, ceux-ci varient en fonction des SCPI choisies. Ceux qui investissent dans des immobiliers à usage commercial pourront par exemple bénéficiés d’un revenu plus important par rapport aux SCPI de plus-value. Sachez aussi que vous devez payer un certain nombre d’impositions en devenant investisseur dans des SCPI.
    Aussi, avant de vous lancer, prenez le temps de réfléchir et sachez bien votre SCPI.

    Plus d’infos :
    http://www.latribune.fr/vos-finances/immobilier/investissement-locatif/20100712trib000529762/immobilier-le-guide-pour-tout-savoir-sur-les-scpi.html
    https://www.cortalconsors.fr/Infos-Marches/Actions/index-snapshot/snapshotoverview/FR0003500008-CAC-40
    https://www.cortalconsors.fr/Notre-offre/Placements/Offre-immobiliere-SCPI

    Deux recettes de charlotte à découvrir

     

    © meilleurduchef.com

    Crémeuse, légère, fraîche, la charlotte aux fraises est un vrai régal. Cette recette se prépare sans cuisson, sans œufs et sans gélatine. Onctueuse, fondante, et crémeuse, la charlotte de marquises poires-cassis est un dessert gourmand par excellence. Voici les recettes à essayer absolument.

    Recette de charlotte aux fraises

    Pour réaliser une charlotte de taille moyenne, c’est-à-dire pour environ 6 personnes, il faut : 500 g de fraises gariguettes ou maras, une trentaine de biscuits à la cuiller, 200 g de fromage blanc, 20 cl de crème fleurette, 4 ou 5 cuillères à soupe de sucre et 2 ou 3 cuillères à soupe de kirsch ou autre alcool de votre choix.

    Commencez par nettoyer les fraises et puis les sécher avec un linge. Équeutez-les et découpez-en gros morceaux. Ensuite, vous allez préparer la crème. Fouettez la crème fleurette jusqu’à obtenir une crème fouettée. Réservez et puis mettez dans un autre bol le fromage blanc et le sucre. Mélangez bien et puis délicatement, incorporez la crème fouettée. Lorsque le mélangez devient homogène, réservez.

    Faites diluer l’alcool choisi dans 30 cl d’eau. Si vous préférez votre charlotte sans alcool, sucrez légèrement l’eau. Trempez dedans un à un les biscuits et montez votre charlotte en tapissant le fond du moule et les rebords au fur et à mesure. N’hésitez pas à casser quelques biscuits pour combler les vides au fond du moule. Versez une moitié de la crème pour former une couche plus ou moins épaisse et puis mettez une couche de fraises et puis une autre couche de biscuits. Répétez l’opération avec le reste des ingrédients. Afin que la charlotte soit bien compacte, recouvrez le tout d’un film alimentaire et puis mettez une assiette par-dessus. Appuyez légèrement sur cette assiette. Gardez la charlotte au réfrigérateur pendant au moins 4 heures avant de servir.

    Recette de charlotte de marquisettes aux poires-cassis

    Pour une charlotte de taille moyenne, soit pour 6 personnes, vous aurez besoin des ingrédients suivants : 2 paquets de marquisettes Delacre, 4 jaunes d’œufs, 30 cl de lait entier, 75 g de sucre, 1 à soupe de fécule de maïs, 1 boîte GM (800 g) de poires au sirop, une boîte moyenne (400 g) de poires au sirop, quelques feuilles de gélatines, 2 cuillères à soupe de liqueur, 30 cl de crème à fouetter, 150 g de cassis et un peu de beurre pour le moule.

    Égouttez les poires sans jeter le jus. Mettez dans ce dernier les feuilles de gélatine. Divisez les poires en deux : une moitié sera écrasée au mixer et l’autre moitié coupée en gros morceaux.

    Dans une casserole à fond épais, préparez une crème anglaise en fouettant les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à blanchiment. Ajoutez délicatement la fécule et délayez avec le lait. Mettez votre casserole sur un feu doux et remuez à la spatule sans vous arrêter jusqu’à l’épaississement. Attention, il ne faut pas laisser la préparation bouillir. Ajoutez à cette crème la gélatine essorée et puis versez la préparation dans les poires mixées. Versez aussi l’alcool (ceci est facultatif). Laissez cette préparation refroidir à température ambiance.

    Entre temps, beurrez le moule posé sur un plat de service et collez au fond une bande de papier de cuisson. Placez verticalement sur les bords du moule les biscuits marquisettes. Fouettez la crème en chantilly très ferme et incorporez-la à la préparation aux poires, sans oublier d’ajouter les poires découpées en gros morceaux. Versez le mélange dans la moule jusqu’à ras-bord et laissez au réfrigérateur pendant au moins 4 heures. Avant de servir, démoulez et recouvrez la surface de cassis.

    Bon à savoir : pour une recette similaire, cliquez pour lire ce lien http://www.delacre.fr/recettes-cuisine/recette-marquise-aux-marquisettes.

    Source : http://www.marmiton.org/recettes/recettes-incontournables-detail_charlotte_r_8.aspx

    Idées recettes de nappage

    © journaldesfemmes.com

    Comme le coulis, le nappage permet de recouvrir de nombreux gâteaux, religieuses, éclairs et même les biscuits. Dans cet article, nous vous proposons quelques recettes faciles à réaliser.
    Nappage au chocolat
    Pour réaliser cette recette au chocolat, vous avez juste besoin de 125 g de crème fraîche et de 250 g de chocolat.
    Cassez en morceau le chocolat noir dans un saladier. Portez à ébullition la crème fraîche et retirez su feu. Versez-la en filet sur le chocolat et puis mélangez à l’aide d’une spatule. Remuez jusqu’à ce que le mélange devienne homogène. Attendez que la préparation soit tiède avant de l’étaler sur le gâteau.
    Nappage au chocolat et au beurre
    Cette recette a beaucoup de ressemblance à la première, sauf qu’on y ajoute du beurre. Grâce à sa fluidité, il permet d’écrire et de dessiner au cornet ou bien au stylo au chocolat. Donc, pour un gâteau moyen, voici les ingrédients qu’il faut : 100 g de chocolat noir, 100 g de crème fraîche et 20 g de beurre.
    Écrasez le chocolat en gros morceaux et faites bouillir la crème fraîche. Hors du feu, versez la crème sur le chocolat et remuez pour obtenir un mélange homogène. Ajoutez le beurre et mélangez bien. Laissez cette préparation tiédir avant de l’étaler sur le gâteau.
    Nappage au chocolat et au zeste d’orange
    Pour réaliser cette recette très parfumée, il vous faut 200 g de chocolat fondant, 200 g de crème fraîche, 50 g de sucre, le zeste d’orange bio et en option un petit verre de rhum.
    Mettez le chocolat écrasé en morceaux dans un bol et faites fondre au bain-marie. Remuez avec une spatule régulièrement et lorsqu’il est fondu, retirez-le du feu. Versez la crème fraîche tout en continuant de remuer. Ajoutez à la préparation le reste des ingrédients et continuez à mélanger jusqu’à refroidissement. Votre nappage est prêt.
    Conseil : les pages internet de La Table à dessert, www.latableadessert.fr contient de nombreuses recettes de gâteaux qui pourront vous inspirer.
    Vous pouvez aussi visiter ce blog : jaitoutmangelechocolat.blogspot.fr

    Nos enfants et les légumes…

    Lorsque vous préparez des recettes de légumes pour votre petit bébé, il se met toujours à faire de vilaines grimaces et refuse même d’en manger. Vous n’êtes pas la seule à avoir ce genre de soucis ! Malgré que ces aliments apportent des bienfaits à la croissance des enfants, il arrive qu’ils deviennent la bête noire de la majorité de ces gosses. Ne vous inquiétez pas, il existe des techniques pouvant vous aider à faire aimer les légumes par votre petit bout de chou.

    ©lesparentsnovateurs.com

    Concoctez vous-même la nourriture de votre bébé
    Il n’y rien de plus chaleureux et de plus savoureux qu’un repas préparé par sa propre mère. Si vous voulez éveiller l’envie de votre bébé, ne lui faites pas manger des plats commandés, mais cuisinez les recettes vous-même.
    Emmenez-le faire les courses avec vous !
    Montrez à votre enfant le monde merveilleux des différents légumes au marché. Lorsqu’il s’y habitue, il apprendra à les adorer en même temps !
    Cuisinez de temps en temps avec lui
    Faites participer votre enfant lorsque vous préparez des nourritures dans la cuisine. Aidez-le à se familiariser dans la préparation de recettes de légumes. Il finira surement par apprécier l’odeur et le gout à force de les cuisiner.
    Faites varier les saveurs !
    Vous savez vous-même qu’une recette trop uniforme n’est pas du tout délicieuse à voir ni à gouter ! Tout comme vous, votre enfant a des préférences sur les recettes à ingrédients variés. Vous pouvez ainsi ajouter un peu de mayo que vous pourrez trouver dans les sites tels que http://www.lesieur.fr/Produits/ISIO-4/ISIO-4-Mayo
    Allez-y doucement
    Le plus important, c’est d’y aller progressivement et de ne pas miser sur la force. N’oubliez pas que le but est de pousser votre bébé à apprécier le gout des légumes, mais non de le dégouter en le forçant à les avaler.
    Ajoutez de la douceur!
    Les petits plats à saveur douce éveillent non seulement les papilles de votre bébé, mais aussi l’aide à apprécier de plus en plus le gout des recettes que vous lui servez. Il faut savoir mettre de l’équilibre sur vos plats faits de légumes.
    Mettez un peu de vie sur l’assiette
    Ici c’est très simple, faites plaisirs aux yeux de votre petit bout de chou en mettant un peu de couleurs dans ce que vous lui préparez. Vous savez que les enfants sont attirés par les couleurs vives.
    Utilisez votre imagination !
    Là encore, faites preuve de créativité en ajoutant de l’animation sur l’assiette que vous lui servez. Vous pouvez y mettre des plats sous forme de dessins ou figures drôles et amusantes.
    Soyez rusée et camouflez les recettes
    Évitez les manières de cuisiner trop directes ! Par exemple en présentant uniquement de la purée de pommes de terre. Camouflez-le en ajoutant une variété d’ingrédients comme du fromage ou des jambons ! Bref, soyez maligne !
    Préparez des textures douces et des purées
    Vous pouvez aussi cuisiner des recettes de purées mélangées et des textures à saveur légère. Mettre un peu de sauce Mayo comme pour les recettes présentées sur des sites tels que http://www.lesieur.fr/Produits/Toutes-nos-Sauces

    Comment faire manger des légumes à vos enfants ? Suivez ces liens  :

    http://www.dossierfamilial.com/videos/comment-faire-manger-des-legumes-a-nos-enfants-4089.html

    http://www.marmiton.org/video/video_faire-aimer-les-legumes-aux-enfants_437156.aspx

    Comment s’entraîner pour un 10 kilomètres ?

    © : infinimentsport.fr

    Pour tenter votre première course sur la distance la plus populaire de la discipline, ces quelques conseils d’entraînement simples, mais efficaces, sont faits pour vous.
    Afin d’avoir une ligne à suivre qui facilitera le suivi de vos performances, concoctez-vous un planning de deux sorties hebdomadaires. Si vous êtes un coureur régulier, capable de tenir quarante-cinq minutes à un bon rythme, pour atteindre vos objectifs, vous avez besoin de trois mois pour être fin prêt pour votre course. C’est aussi un excellent moyen de vous motiver, surtout quand le temps n’encourage pas à sortir.
    Chaque semaine, l’une de vos séances consiste au travail de votre fond. Elle durera donc plus longtemps, mais vous devrez garder une allure constante. À chaque nouvelle sortie, vous devrez augmenter la distance en courant trois à cinq minutes de plus, l’objectif étant de doubler votre distance de départ au terme des trois mois de préparation.
    La deuxième sortie de la semaine sert à améliorer la technique et la vitesse. Elle sera donc plus brève que la première, mais plus intensive. Comme il s’agit de fractionner l’effort, les spécialistes la désignent par le fractionné. Quand vous êtes échauffé, accélérez de manière constante durant trois minutes et alternez avec deux minutes de repos actif. Après cinq séquences similaires, passez à la marche rapide ou étirez et assouplissez vos muscles et articulations.
    Pour faire votre fractionné, autorisez-vous de temps à autre à mettre le chronomètre de côté, et à simplement écouter votre corps pour varier votre rythme de croisière. Choisissez un parcours qui présente suffisamment de difficultés et d’obstacles différents (lignes droites, escaliers, montées, descentes) pour que vous puissiez en tirer profit pour varier l’intensité de votre course.
    D’ailleurs, rien ne vous oblige à toujours courir pour améliorer votre souffle et faire travailler votre corps. De temps en temps, à cause d’une mauvaise météo ou simplement parce que vous en avez envie, changez de discipline. Allez nager, faites du vélo, ou faites un match de tennis ou de squash qui remplacera parfaitement le fractionné. En plus, l’absence de chocs et de vibrations provoqués par l’impact avec le sol permet de ménager vos articulations.
    En salle aussi, à part l’elliptique, vous pouvez choisir de travailler la partie supérieure de votre corps sur le rameur ou exercer votre corps sur le vélo. Quant au tapis de course, en le programmant à la vitesse que vous visez, en deux ou trois séances, votre corps et votre tête l’auront « enregistrée » !
    Voir ces pages pour plus de conseils en matière de course à pied et d’équipement :
    http://www.damartsport.com/C-178412-sous_vetements-techniques
    http://www.conseils-courseapied.com/plans-entrainement/plans-10km-semi-marathon.html

    Les réponses aux questions liées à l’épilation laser

    L’épilation laser permet une meilleure épilation sans douleur, depuis la base et offre plus de douceur à la peau.
    En fait, la lumière laser est prise en entier par la mélanine, un pigment qui colore les poils, puisqu’elle présente une longueur d’onde similaire à celle du pigment. De ce fait, elle va traverser la peau sans y occasionner de dommage. Elle sera ainsi captée par la mélanine des celles de la racine du poil. En agissant ainsi, la lumière évolue en une chaleur qui va détruire la racine du poil. C’est ce qui explique le fait que l’épilation laser n’est efficace que sur les poils pigmentés.
    L’épilation laser est-elle efficace ?

    En effet, l’épilation laser est d’une grande efficacité. Aujourd’hui, il est possible de traiter par laser les peaux noires et les peaux foncées. Nombreuses sont les conditions d’efficacité de l’épilation laser. Des facteurs sont à prendre en compte. Il s’agit en l’occurrence de l’indication. Les poils blancs, duvets et blonds ne répondent pas bien au laser. Aussi, le protocole de traitement doit considérer le cycle pilaire. L’appareil utilisé doit être en mesure de dégager une énergie suffisante pour détruire la racine du poil. Au moins, ces éléments doivent être réunis pour que l’épilation laser fasse preuve de son efficacité. Retrouvez d’amples explications sur ce lien http://www.centre-medical-stlazare.com/medecine-esthetique/epilation-laser/.
    L’épilation laser est-elle définitive ?

    En fait, l’épilation définitive renvoie aux non-repousses des poils détruits au laser. Pour ce faire, il va falloir détruire les deux tiers inférieurs des poils ainsi que leur gaine. Maintenant, on peut évoquer l’épilation définitive au-delà de 80 % à 95 % des poils traités par le laser quand le traitement a bien été effectué. Cependant, dans la mesure où le laser est pratiqué par un praticien expérimenté, l’épilation laser reste sans risque. Bien évidemment, il est toujours préférable de s’en tenir aux indications et aux contre-indications. Plus particulièrement, toute exposition au soleil est à éviter avant une séance d’épilation laser. Cliquez ici pour voir un témoignage : http://www.madmoizelle.com/test-epilation-laser-106838

    L’épilation laser est-elle douloureuse ?

    En fait, la notion de douleur reste tout de même propre à chaque personne. Cependant, dans la plupart des cas, une anesthésie n’est pas d’une nécessité. L’épilation laser n’est pas une intervention douloureuse. Au fait, lors du traitement au laser, il existe des systèmes de refroidissement qui lui sont associés afin de protéger la peau. Ces systèmes évitent donc à la peau la sensation de brûlure. Par ailleurs, plus la fluence est importante, plus la sensation est inconfortable, mais plus la séance relève d’une efficacité. Pour d’amples informations concernant l’épilation laser, vous êtes invités à suivre le lien http://www.centre-medical-stlazare.com/medecine-esthetique/.

    Mieux comprendre ce qu’on entend par métropole lilloise

    © : zeblog.com

    Immense regroupement de communes, la Métropole lilloise rassemble de plusieurs communes sur un seul territoire administratif. Monuments, parcs, jardins . . . ce territoire compte de multiples atouts pour les touristes.
    Le patrimoine historique, culturel et naturel de la Métropole lilloise est impressionnant. Sa richesse attire chaque année de nombreux visiteurs venus des autres régions de France et de l’étranger. De nombreux hôtels comme le Campanile LILLE NORD – Roncq permettent d’accueillir les touristes. Une réservation sur http://www.campanile-lille-nord-roncq.fr est toutefois recommandée, surtout au moment de la fameuse braderie de Lille.
    La métropole lilloise est une structure de 85 communes urbaines et rurales qui appartient au département du Nord, dans la Région Nord-Pas-de-Calais. Représentant 60% du territoire, les communes rurales sont surtout localisées sur la plaine de la Lys, sur la région naturelle du Ferrain, du Mélantois et du pays de Weppes. Cette structure intercommunale a comme centre urbain principal la Vallée de la Lys et la conurbation Lille Roubaix Tourcoing et Villeneuve-d’Ascq. Abritant plus de 1.100.000 d’habitants, Lille Métropole s’étend sur 611.45km².

    L’architecture des constructions lilloises reflète les tendances stylistiques des siècles passés. Toutefois, le style baroque flamand, le style classique et les styles contemporains sont les plus présents. L’influence des Pays-Bas est également très présente dans les modèles architecturaux. Visitez entre autres la Citadelle de Lille, la Vieille Bourse, le Palais Rihour et le Château de Flers. Concernant les sanctuaires, la Basilique Cathédrale Notre Dame fait partie des incontournables. Lille Métropole est également riche en espaces naturels. Construit il y a plus d’un siècle, le parc Barbieux fait partie des plus anciens. Le parc du Lion, quant à lui, dispose de sentiers de promenade et des espaces de sport (tir à l’arc, skate . . . ). Pour les familles, rendez-vous au Zoo de Lille qui abrite 85 espèces animales. On peut aussi découvrir le parc de Loos et le Jean-Baptiste Lebas.
    allez-voir ce site pour plus de renseignements sur l’hébergement.